dimanche 14 octobre 2012

Le village de Marsac (Creuse) incendié

Le samedi 24 août (1901), entre une et deux de l'après-midi, un épouvantable désastre à détruit une partie du bourg de Marsac dans la Creuse.

L'auteur involontaire de se désastre est une pauvre femme, qui a payé d'ailleurs bien cher son imprudence, car sa petite fille  âgée de deux ans, a péri dans les flammes. Comme elle s'approchait, avec une lumière, d'un lit qu'elle nettoyait au pétrole, le feu a pris avec une telle rapidité, qu'en quelques minutes, la maison entière brûlait, et bientôt les habitations voisines. Dès lors, vu l’insuffisance des secours, et malgré le courage de chacun, il devint impossible d’arrêter le désastre. En moins de deux heures, 20 maisons, 15 granges et un grand nombre d'étables étaient anéantis. Ce n'est que le lendemain soir, et grâce à d'héroïques efforts qu'on se rendit complètement maître du feu.
Quarante trois familles sont sans abris, dénués de tout, et pour la plupart entièrement ruinées.

L'illustration n° 3054 du 7 septembre 1901


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire